Reggae Legends


 
Très vite le duo se transforme en trio puisque Delroy Hinds rejoint le groupe après la sortie dans les bacs de “Door Peep”. C’est sous cette formation que Burning Spear sort ses premiers hits dont “Joe Frazier (He Prayed)”. Lire l'article et voir la tracklist
>

 
Pablo Moses, Pableto Henry de son vrai nom lança sa carrière en 1975 en Jamaïque (un peu plus tard que les Reggae Legends précédentes) avec un gros hit “I man a Grasshopper” tiré de son premier album “Revolutionary dream” (sorti aux US sous le titre “I Love, I Bring”).
 
Lire l'article et voir la tracklist

 
Jacob Miller n’a pas perdu de temps pour lancer sa carrière. En effet, ses premiers enregistrements se font en collaboration avec Coxsone Dodd (on le connaît celui-là) et son premier single s’intitule “Love is the message”.
 
Lire l'article et voir la tracklist

 
Avec plus de 100 CD enregistrés et presque 50 albums, Dennis Brown est un monument du reggae. Fils d’un célèbre acteur jamaïcain Arthur Brown, le petit Dennis s’est vite retrouvé dans les rouages du show business et était connu dès son plus jeune âge comme “fils de”.
 
Lire l'article et voir la tracklist

 
Créé en 1960 par Toots et 2 potes, on parle de Toots & the Maytals comme on parlerait de Bob Marley & the Wailers et vous allez voir que la formation nous offre un parcours classique pour des légendes du reggae.
 
Lire l'article et voir la tracklist

 
Quelle difficulté pour choisir l’artiste qui ouvrira les hostilités concernant les Reggae Legends. Bob Marley, trop facile. Il y a ensuite le risque de choisir un artiste étant plus étiqueté ska ou rocksteady (voir épisode #0).
 
Lire l'article et voir la tracklist

 
On ne pouvait pas commencer à vous présenter les légendes du reggae sans vous parler des styles musicaux dont il provient : le ska et le rocksteady. Retour rapide sur ces 2 penchants musicaux en guise de mise en bouche des Reggae Legends.
 
Lire l'article et voir la tracklist