france-roumanie-euro-2016_5571095

Playlist 100% Football

On ne va pas vous le cacher, on a beau être tous passionnés de musique, quand se profile le soir même le match de football le plus attendu de l’année, on en perdrait presque l’envie de parler de techno. Mais au fond ce n’est pas si grave, le football ayant pour point commun avec les musiques alternatives cette capacité à mettre dans une même trance des foules aussi nombreuses.

Place à la playlist qui sera donc entièrement consacrée aux artistes ayant rendu hommage au plus populaire des sports, le plus fanatique et le plus irrespectueux, le plus général et le plus alternatif, le Football.

La musique étant nécessairement affaire de passion, toutes les passions, on y retrouve logiquement celle que provoque chez des millions d’être humains, un ballon rond de 450g.

1 – Santa Maradonna – La Mano Negra
Maradona est un peu une définition du football à lui tout seul, aussi bien virtuose que grande gueule, il alternait avec autant de maestrias, touchées de balle de génie et bagarres d’hommes, levé de coupe du monde et de coupes de champagne. Un concentré de passion populaire et d’exubérance avec la majesté de l’homme qui a été élu dieu à l’unanimité.

Manu Chao, eternel passionné de football, lui dédiera 2 chansons dont celle-ci sorti en 94 avec la Mano Negra. La même année Maradona se faisait expulser de la coupe du monde aux Etats-Unis pour flagrant délit de dopage avant de sombrer dans une déchéance prédestiné à tous ceux qui ont tout gagné trop vite !

2 – World in motion – New Order
Pour soutenir l’équipe d’Angleterre à la coupe du monde 1990, c’est New Order qui est choisi pour écrire l’hymne. On y retrouve leur style new wave caractéristique et surtout Chris Waddle au micro. Pour l’anecdote, l’hymne devait s’appeler E for England à l’origine, nom qui a été refusé par la fédé car faisant trop référence à l’extasy. Ça a quand même une autre gueule que « on est champion » de Johnny Hallyday. L’Angleterre se fera finalement éliminer en demi-finale, mais au fond on s’en fout complètement.

3 – Passement de jambes – Doc Gyneco
Quand on connaît le rapport quasi indissociable qui existe entre football et quartier populaire on se doute que les rappeurs, qui s’autoproclament dès le début des années 80 comme nouveaux porte-paroles des ghettos, relayent dans leurs textes leur passion pour le ballon rond.

On peut alors citer IAM qui encense l’ambiance du vélodrome dans « Le feu » et le célèbre N°10 de B20 mais il y a surtout Doc Gyneco !

4 – Johnny Rep – Mickey 3D
En 1979, Johnny Rep arrive à St Etienne avec dans ses valises 2 finales de coupe du monde et une finale de coupe d’Europe avec Bastia, une époque où les verts sont maître du monde et où toute la ville respire au rythme des passes de Michel Platini.

Quand des moments de football offrent à une région entière assez de fierté pour tenir debout les 50 années à venir, c’est logiquement que le groupe Mickey 3D rende hommage à l’un de ces artisans. Pour ne jamais oublier que c’est sûrement après un but de Johnny Rep que leurs pères les ont créés.

5 – Il n’y a que Grenoble – Red Kaos
Parce que l’amour du football est indissociable de l’amour d’une équipe, car comme dans toutes sous culture il y a des règles et qu’il vaut mieux les respecter, ton papa te l’a expliqué à la naissance : supporte l’équipe de ta ville mon fils.