maxresdefault-3

Jacid0rex : Interview Acid

A l’occasion de la première édition de la soirée Du beurre qui se veut le laboratoire experimental des genres de niches, en marge des principaux courants électroniques. Nous sommes partis à la rencontre de l’instigateur de la scène Néo acid : Jacid0REX !
On le retrouve le 17 février au Pigallion : EVENT / tickets pour la fête

  • Quel regard portes-tu sur la scène Acid techno en France et dans les pays limitrophes ?

Je pense qu’en ce moment l’Acid est réellement en train de prendre une grosse ampleur et cela part de France. En Belgique et aux Pays Bas, ça fait depuis 20 ans que le mouvement est présent de manière assez underground mais légale, et aujourd’hui il y a une quinzaine de grosses soirées acid par an, mais le style n’est pas présent dans les gros festivals. Il n’y a pas eu l’engouement soudain qu’il y a en France actuellement. Je crois que si le mouvement continue d’évoluer et se répand dans les pays adjacents, on va passer à un niveau supérieur, ce qui est une bonne chose pour la production artistique qui va devenir plus exigeante, mais avec toutes les dérives de marketing qui vont avec.

  • Y a-t-il des rencontres particulières qui t’ont poussé à faire tes productions actuelles ?

Je dirais que ce qui m’a poussé à produire ce que je fais actuellement ce n’est pas vraiment des rencontres physiques, mais des rencontres musicales. Lorsque j’ai découvert Gesaffelstein puis Gasmask et Jeff Mills, je me suis dit qu’il fallait prendre le génie contenu dans les productions des protagonistes pour en faire une musique puissante, envoutante et variée. Mais la véritable révélation c’est clairement avec Gasmask que je l’ai eu. Avant de le découvrir, ce que j’avais entendu de l’acidcore me semblait trop simple et trop similaire, je ne trouvais pas ça intéressant. J’étais dans la drum&bass à l’époque. Puis lorsque j’ai entendu son live, j’ai compris que c’était totalement génial et que je devais absolument faire de la musique comme ça, en mélangeant son style à quelque chose de plus technoïde.

  • La néoacid c’est quoi ?

Pour moi la Neoacid à la base, c’est en gros un mélange d’acidcore et de techno, avec des gros kicks et des gros acids, mais avec une structure et un timbre qu’on retrouve plus en techno, ce que j’essaie de faire en somme. Mais je pense qu’on peut élargir beaucoup plus, ca pourrait contenir pas mal d’artistes similaires dont je m’inspire et qui manient très bien les acids, comme Boston 168, Truss ou Dax J. La Neoacid comme son nom l’indique c’est le renouveau de l’acid, qui a eu ses grandes années dans les 90s et qui aujourd’hui revit plus que jamais.

  • Quelle différence d’univers pour toi entre la Techno et l’Acid ?

Disons qu’il y a une différence d’exigence je crois, qui est du au fait que la techno est rentrée dans les hautes structures depuis longtemps, alors que l’Acid est resté très underground. C’est ce qui fait aussi son charme, mais du coup trop d’artistes acid pour moi sont trop vite satisfait de leurs productions alors qu’ils devraient pousser beaucoup plus loin le truc. Le public acid aussi est vite satisfait, alors que le public techno est plus exigeant et c’est une bonne chose car ça pousse les artistes à dépasser leurs limites. Mais je pense qu’on va en arriver là et que beaucoup d’artistes de qualité vont apparaitre en Acid dans les prochaines années.

  • Avec quel outils travailles-tu ? Plutôt hardware ou sofware ?

Je compose avec fl studio, j’utilise beaucoups de vst comme phoscyon, drumazon, gladiator ou harmor et des effets comme filtrerbank, ohmicide et toute la gamme d’izotope. Mais je me suis vite rendu compte que pour le live dans Ableton ce n’était pas suffisant, donc j’utilise maintenant un TB303 et une disto MXR, et ça sonne plutôt bien, j’en suis content.

  • Y’a quoi dans ta playlist du moment ? Les morceaux qui t’inspirent ?

Il suffit d’aller voir dans mes likes sur soundcloud ahah. Nan en vrai les artistes qui m’inspirent à fond pour le moment c’est Dax J, Boston 168, Regal, Ghost in the Machine et bien évidement Gasmask.

  • La parfaite Acid techno party en 5 points pour toi ?

Un line up techno et acid de dingue et un soundsystem bien réglé c’est suffisant pour faire la meilleure soirée de tous les temps. Avec un public hyper chaud et un bar bien rempli c’est encore mieux.

  • La techno dans 20 ans elle sera comment pour toi ?

Je ne suis pas devin, c’est assez difficile de prédire ce genre de chose, mais je crois que ça va pas tellement changer que ça étant donné que c’est un style présent depuis des dizaines d’années. Je crois juste qu’on va beaucoup plus mélanger les styles qu’on ne le fait maintenant, car c’est vrai que pour le moment la techno est très cloisonnée, on commence seulement maintenant à faire jouer des artistes comme moi ou gasmask dans des soirées techno alors que ça devrait être le cas depuis toujours. Donc à mon avis la techno va s’ouvrir dans les prochaines années, mais dans 20 ans ça c’est une autre question…